samedi 27 août 2016

Cuba : Chevaux

Je n'ai jamais vu autant de chevaux qu'à Cuba.

Baracoa
Voiturette tirée par un cheval stationnée entre ma casa particular et une école primaire
Dans le Parque Natural Majayara à côté de Baracoa

Dans la province de Cienfuegos



Viñales




Si vous ouvrez bien les yeux, vous verrez un oiseau blanc juste à côté du museau blanc du cheval. Il se tient là pour se nourrir des insectes qui viennent importuner son compagnon.

  
Cheval et bambou

À Cuba, on utilise couramment les chevaux pour le transport en commun, même dans certaines grandes villes du pays. Les chauffeurs font preuve d'une patience admirable et ne s'impatientent pas lorsqu'ils doivent ralentir derrière des chevaux sur des routes de campagne comme sur des voies rapides.


Ces messieurs étaient pressés
  

Ma casa de Viñales était située à une dizaine de minutes à pied du village. Pour nous y rendre, nous devions marcher sur un sentier emprunté par des tonnes de chevaux tous les jours. Il y a bien sûr des villageois qui l'empruntent, mais l'équitation est une des attractions phares de Viñales. Chaque matin, on voyait donc défiler à cheval les très nombreux touristes de Viñales — dont la très grande majorité venait de France. La photo ci-dessus représente la vue que nous avions du toit de la casa. On voit plus près des montages la rue principale, bétonnée. Le « village » de 27 000 habitants se trouve du côté gauche.

Santiago de Cuba

video


La circulation sur une des grandes artères de Santiago de Cuba. Nous étions à bord d'un bicitaxi. Je n'aurais pas aimé être une jument ou, en l'occurrence, une poulain.

jeudi 25 août 2016

Pâtés jamaïcains des Aliments Choose Life

Un peu plus tôt cette année, la très sympathique propriétaire végé des Aliments Choose Life m'a contactée. Aimerais-je goûter à ses pâtés jamaïcains? Quelle question!

  

Choose Life propose deux pâtés jamaïcains : « fan de boeuf sans viande » et « délice kale et noix de coco ».

L'intérieur tout chaud 

Évidemment, j'ai commencé par le premier, car j'adore les imitations. Ce sans-viande est à base de protéines de soya bio et d'épices bio et équitables. Chaque pâté « fan de bœuf sans viande » contient 15 grammes de protéines et comblera 45 pour cent de vos besoins quotidiens en fer. C'est pas mal! On ne distingue pas très bien la garniture sur cette photo, car elle est pratiquement de la même couleur que la pâte. Je ne savais pas très bien à quel goût m'attendre, car je n'ai jamais mangé de pâté jamaïcain farci d'animaux. La garniture de ce pâté végétalien est très bonne, mais le goût n'est pas particulièrement relevé. Cela permet d'apprécier davantage la pâte dorée et croustillante qui a complètement séduit mes papilles. Elle est tout simplement extraordinaire!

Délicieux repas

J'ai accompagné mon pâté d'une salade. En plus des récoltes de mon jardin (laitue, fines herbes, oseille, tomates Green Zebra, capucines), j'y ai émietté mon cheddar extra fort.

Quelques jours plus tard, j'ai essayé le pâté « délice au kale et noix de coco ».

   

J'ai craqué dès la première bouchée. La garniture est vraiment savoureuse, et si vous ajoutez à cela l'extraordinaire pâte, vous avez un produit coup de cœur. Le moins qu'on puisse dire, c'est que je n'avais pas hâte d'avaler ma dernière bouchée. Côté nutrition, ce pâté est moins protéiné (5 grammes) et comblera 30 pour cent de vos besoins quotidiens en vitamine A et en fer.

Deux ou trois jours plus tard, j'ai mangé les deux derniers pâtés l'un à la suite de l'autre sur mon balcon, un livre et une bière à la main. Vive l'été!

Avez-vous vu ou essayé les pâtés jamaïcains des Aliments Choose Life? La liste des points de vente s'allonge rapidement, mais pour l'instant, vous en trouverez aux endroits suivants : sur le Plateau, chez Aux Vivres, chez Bio Terre et au Café Tuyo; dans Rosemont, à la Fruiterie au Melon Miel; plus dans l'Ouest, au Frigo Vert, chez Fleur Sauvage et chez À Votre Santé.

Site Web
Facebook
Instagram

mardi 23 août 2016

Mon jardinet : fin juillet-début août 2016

Je vous propose aujourd'hui une deuxième visite dans l'édition 2016 de mon jardin. 

Cantaloup Delicious-51 (Artisans de l'Aube - AA)

C'est la première fois que j'essaie de cultiver du melon. J'ai déjà plusieurs fruits en croissance.

 Courge musquée (AA)

Après la courge Delicata, la courge spaghetti et les courgettes, je m'occupe cette année d'un plant de courges musquées. J'ai plusieurs fruits déjà et je pense avoir une bonne récolte. Les plants de melon et de courge prennent tant d'espace dans mon jardin! Je dois les diriger pour qu'ils ne débordent pas dans les allées, où ils risqueraient d'être piétinés.

Courge musquée

Quelques semaines plus tard, à l'autre bout de mon plant. Les courges grossissent vite. Elles ont atteint leur taille adulte, mais leur peau est encore verte.

Tomate Brandywine (AA)

J'ai eu une immense Brandywine pas fendue ni rien!

Tomates Green Zebra (AA)

C'est mon premier été avec des tomates Green Zebra. Elles sont vraiment bonnes. J'espère que j'en aurai plus que quelques-unes.

Tomate Tiny Tiim (AA)

C'est aussi ma première fois avec des Tiny Tim. J'ai semé et planté beaucoup trop de choses dans mon jardin cette année et mon petit plant de Tiny Tim s'est retrouvé coincé sous des plants de tomates plus gros que lui et d'autres plants plus imposants. Il a donc bien peu de lumière directe et je ne fondais pas grand espoir sur les récoltes. J'ai regardé sous les feuilles à tout hasard et j'avais plusieurs tomates mûres! Elles sont excellentes! Si ce n'était des écureuils qui font des ravages dans les plants de tomates chez mes voisins, j'aurais plusieurs plants de Tiny Tim sur mon balcon l'an prochain.

Bette à carde (AA)

J'ai toujours du mal avec ma bette à carde. Je sème des graines et, bien souvent, elles ne germent pas. Cette année, j'ai acheté des plants. Ma bette à carde est si grosse et fournie que je pense bien que je n'en sèmerai plus. Je regardais habituellement avec envie les plants de mes voisins; plus maintenant.

Capucines 
Chou cavalier du Jardin Mil'herbes au marché Jean-Talon

C'est la première fois que j'ai un chou cavalier au jardin. Je ne l'ai pas encore essayé. On voit bien ici à quel point tout est trop serré.

Douce sauge

Ma sauge est en aussi bonne forme que la dernière fois (avant-dernière photo). Je n'en ai pas utilisé plus d'une dizaine de feuilles. Il faudrait que j'en fasse sécher. Connaissez-vous des recettes qui utilisent beaucoup de sauge fraîche?

samedi 20 août 2016

Cuba : manger végane dans sa casa particular

  

Je vous ai déjà parlé des déjeuners que les voyageurs peuvent prendre dans leur casa particular à Cuba. Une bonne partie des Cubains qui louent une chambre proposent aussi de cuisiner le repas du soir moyennant une somme équivalente ou légèrement inférieure à celle des restaurants fréquentés par les étrangers. Les quantités sont toujours gargantuesques.

La cuisinière et son fils

J'ai mangé à ma casa à deux reprises. Le jour de notre arrivée à La Havane, nous avons décidé de goûter à la nourriture préparée par la cuisinière. Si je me fie à mon expérience, la majorité des propriétaires de casa emploient une cuisinière et ne préparent pas eux-mêmes les repas. Le propriétaire de cette casa m'avait écrit que la nourriture végétarienne était la spécialité de la casa, mais je crois qu'il voulait plutôt me vendre sa salade. Il a quand même mis la main à la pâte pour préparer mon plat végétarien, disant que la cuisinière ne savait pas trop comment s'y prendre.

  Beaucoup de légumes

Mon plat de résistance était composé de maïs, de chou, de carottes et d'oignons sautés. C'était bon.

À partager

J'ai partagé avec ma mère du riz et des plantains frits. Dans l'assiette de gauche, nous avions du chou râpé, des tranches de tomates, des dés de betteraves cuites, des oignons crus et des carottes tranchées cuites. Il y avait beaucoup de variété et c'était bon.

La cuisinière nous a apporté une salsa et j'en ai mangé un peu avec mon repas. Après quelques cuillerées, je remarque un truc blanc et rond qui flotte. Des cacahuètes? Hop dans ma bouche! Hélas, c'était du homard que j'ai vite fait de recracher. La salsa était pour ma mère, qui mange des animaux, et non pas pour moi, mais on n'avait pas cru bon de m'avertir. Une chance que j'avais du vin rouge épouvantable pour me rincer la bouche!

Habana Vieja

À Viñales, c'est la propriétaire elle-même, une jeune maman apparemment monoparentale, qui nous a préparé et servi le repas. 

Croustilles, soupe et salade (concombre, tomates, chou, épinards)

Elle a tout de même eu de l'aide de sa tante et d'une voisine pour certains plats, mais c'est elle qui était en charge du repas. Elle n'avait pas de cuisinière.

 La soupe était fantastique
Du riz et des haricots noirs! J'étais heureuse chaque fois que je pouvais manger des légumineuses.
Manioc bouilli et croustilles de légumes racines

À Cuba, les légumes racines portent le nom de viandas. La première fois que j'ai vu ce terme dans les menus, j'étais persuadée qu'il s'agissait de viande. Les croustilles étaient succulentes! J'en mangerais tous les jours.


Viñales est entouré de champs où l'agriculture se fait de manière ancestrale. On y trouve notamment des champs de manioc et de tabac. C'est très joli.


Le dernier soir, nous avons fait l'excursion de la vallée du Silence (valle del Silencio). Nous avons attendu le guide francophile très longtemps; les retards sont très fréquents à Cuba. Après plus d'une heure, nous avons toutefois dû nous rendre à l'évidence : on nous avait oubliées. Après lui avoir passé un savon, son employeuse nous a trouvé un autre guide à la dernière minute. Nous étions soulagées, car nous n'avions pas envie de finir notre séjour sur une note négative.


Le lac était presque à nous à l'heure tardive où nous sommes arrivées, ce qui nous a permis d'apprécier le silence qui, aux dires de notre guide, est absent lorsque des groupes de touristes batifolent dans l'eau. Je serais restée dans l'eau encore un bon moment, mais le soleil n'allait pas nous attendre.


L'excursion s'est terminée dans la cour d'une famille qui vend des cocktails aux touristes venus admirer la puesta del sol (coucher du soleil).

mercredi 17 août 2016

Salade de quinoa aux pistaches et aux dattes


Un peu plus tôt cet été, j'ai préparé la salade de quinoa aux pistaches et aux dattes (Pistachio Date Quinoa Salad) de Vegan Eats World. Mis à part les évidences, on y trouve des épinards, des pois chiches et des épices comme des graines de cumin et de fenouil, qu'on fait rôtir.


Le sumac en poudre fait toute la différence dans cette recette. C'est la première fois que j'en achetais et j'ai été vraiment renversée par son goût acidulé. Terry en demande de 4 à 6 cuillers à soupe, mais je pense qu'on peut facilement en mettre un peu plus tellement le goût est agréable.

 Pique-nique à l'île Sainte-Hélène

Ici, la salade accompagnait une autre salade, au fenouil, préparée par ma mère.

Avec une salade de maïs au pesto de fleur d'ail et un demi-sandwich au fauxmage, aux épinards et au tahini

Vous trouverez la recette ici (en anglais). Attention : Dans le livre, on demande une demi-tasse de persil et non pas un tiers de tasse.

Avez-vous déjà cuisiné avec du sumac?

mardi 9 août 2016

Cheddar blanc extra fort

Ça y est, j'ai fait ma première recette avec du rejuvelac! Je me la suis jouée facile cependant, car j'ai acheté du rejuvelac au Club Organic. J'ai crusiné le cheddar blanc extra fort (Extra-Sharp White Cheddar) du Non-Dairy Evolution Cookbook de Skye Michael Conroy.

 

Ce fauxmage est à base de noix d'acajou et est aromatisé au miso, à la poudre d'oignon et à la moutarde en poudre, entre autres choses. Le processus de fermentation est assez fascinant et permet aux parfums du fauxmage de se développer.

 Dans une adaptation du panini au rapini de The Urban Vegan, mon brocoli de jardin tenant lieu de rapini

Est-ce que ça goûte le cheddar blanc? Je ne me souviens pas vraiment d'avoir déjà mangé du cheddar blanc, mais je n'ai pas du tout trouvé que cette préparation goûtait le fromage. Cela dit, il me semble que son goût très prononcé permet de l'apprécier à la manière des fromages fins bien goûteux. Je veux dire par là que je n'appréciais pas tellement le goût directement à la cuiller, mais que tartiné sur quelque chose, c'était une tout autre histoire.

La texture était assez granuleuse parce que j'ai utilisé mon robot culinaire pour pulvériser les noix que j'avais fait tremper.

 Toast

J'en ai donné à ma mère qui a utilisé le cheddar dans une salade de style tomates-basilic-feta. Elle a adoré ainsi. J'en ai apporté une petite tartinade à une amie qui m'a fait de bons commentaires. Pour ma part, j'en ai surtout mangé au déjeuner. Je mangeais d'abord une rôtie au beurre d'arachides avec du sirop d'érable, de la confiture ou une banane, puis je terminais avec une délicieuse rôtie au cheddar. J'ai terminé ma meule hier. J'en aurais bien mangé encore quelques jours.

Avez-vous déjà manipulé du rejuvelac?

samedi 6 août 2016

Camagüey (Cuba) : manger végane au resto

 Monument en l'honneur d'Ignacio Agramonte y Loynaz

Nous nous sommes arrêtées à Camagüey à peine plus de 24 heures, le temps de visiter les principaux points d'intérêt et de scinder en deux le trajet entre La Havane et Baracoa.

 Plaza del Carmen : les personnages à gauche sont l'oeuvre de Martha Jiménez, qui a une magnifique galerie juste à côté

Nous sommes parties de La Havane à 9 h 30 pour arriver à Camagüey à 18 h 30. Les neuf heures de route à bord d'un autocar Viazul ont été torrides. La climatisation a cessé de fonctionner après une petite heure et comme dans nos autocars d'ici, impossible d'ouvrir les fenêtres. Ma mère avait mis des jeans parce qu'elle avait entendu dire qu'on se les gelait dans les autocars. Heureusement, de la clim, j'en mange, alors je m'étais habillée comme d'habitude. N'empêche qu'après avoir souffert de la chaleur pendant près de neuf heures, j'étais épuisée.


Nous avons trouvé une casa particular sans mal dans la troisième ville du pays. Le chauffeur de taxi, après avoir fait démarrer sa voiture manuellement en manipulant quelque chose dans le capot, nous a amenées à l'adresse que nous convoitions. Il n'y avait plus de place, mais le propriétaire connaissait évidemment d'autres casas où nous pouvions aller. La chambre est de loin la plus moderne où j'ai logé à Cuba. Nous avions même la télé, mais je ne l'ai pas regardée.

  

 On trouve des tinajones (vases en terre cuite) un peu partout dans la ville

  

Nous avons soupé à la Mesón del Príncipe.


Ma salade était différente des salades cubaines habituelles en ce qu'elle contenait une vinaigrette à la menthe (hierbabuena). Elle était vraiment bonne.

 Riz aux légumes

Cuba libre et patates

C'était très bon! Bien sûr, j'aurais préféré avoir une légumineuse, ou du moins des grains entiers, mais mes papilles ont apprécié.

Transport en commun

On est bien avec la STM.


Le lendemain matin, nous avons visité le Mercado Agropecuario Hatibotanico. Selon mon Lonely Planet, c'est le marché à ne pas rater à Cuba. À l'heure où nous y sommes allées, il n'y avait pas beaucoup d'action et il faisait atrocement chaud. Oui, encore,


Au Casino Campestre, le plus grand parc urbain de Cuba, même les chauffeurs de bicitaxi semblaient assommés par la chaleur. Nous avons fait le tour du parc avec l'un deux, question de ne pas bouger ni nous exposer au soleil, puis nous avons fait le tour de la ville avec un autre chauffeur de bicitaxi. Les tarifs proposés étaient vraiment raisonnables à Camagüey.

Nous avons dîné dans un restaurant italien. À notre demande, on nous a installées dans la salle climatisée. C'était le bonheur.

Salade cubaine typique

À Cuba, la grande majorité des salades ressemblent à celle-ci : de la verdure, du chou (col), des haricots et des tomates. Les légumes ne sont pas mélangés et c'est au client d'ajouter du sel, du poivre, de l'huile et du vinaigre. Il y a parfois de l'huile d'olive de qualité ou du vinaigre spécial (de vin, balsamique), mais règle générale, vous aurez droit à du vinaigre blanc et de l'huile végétale raffinée qui ne goûte rien.

 Spaghetti napolitain

Mon premier spaghetti du voyage, mais certainement pas le dernier. J'ai hésité à en commander parce que lors de mes voyages précédents en Amérique latine, les pâtes étaient infectes. Je ne suis pourtant pas difficile. Heureusement, ces pâtes étaient excellentes! Et bien sûr, mon commentaire précédent sur les légumineuses et les grains entiers s'applique ici aussi, et dans mes repas mangés ailleurs également, comme vous le verrez au cours des prochaines semaines.

Église de la Plaza San Juan de Dios

Ce soir-là, nous avons attendu l'autocar parti le matin même de La Havane pendant deux ou trois heures parce qu'il avait du retard, puis nous sommes montées à bord d'un véhicule bondé pour une dizaine d'heures. Une chance que nous avions réservé notre place à bord, car autrement, il aurait fallu se trouver un plan B.